Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 07:37

lesconfessionsdevictoriaplumLes Confessions de Victoria Plum (Taking the Devil's advice)– Anne Fine

 

Oliver Rozen, philosophe, vit aux États-Unis, mais revient en Angleterre pour l'été. Il veut (il doit ?) passer l'été avec ses filles, et va pour cela s'installer dans son ex-maison, avec ses filles et son ex-femme, mais aussi le nouveau mari de cette dernière, leur ex-jardinier. Vous suivez ? La femme, le mari, le jardinier..., non, non, je ne vous parle pas de L'Amant de Lady Chaterley. Nous sommes là dans un roman beaucoup plus drôle.

Oliver Rozen, donc, veut profiter de cet été pour écrire son autobiographie intellectuelle. Oui, parce que rester avec ses filles, ça va un moment. Après tout ce n'est pas lui qui a voulu des enfants...

Dans la maison, il lui faut se trouver un endroit tranquille, un endroit où son esprit supérieur pourra laisser libre cours à la pensée philosophique et à la création. Il choisira la buanderie. Mais afin de mettre son œuvre hors de portée de lecture des habitants de la maisonnée, il cache son manuscrit dans un taie d'oreiller de marque Victoria Plum (d'où le titre français).

De purement intellectuelle, son autobiographie a parfois tendance à s'étoffer de réflexions sur ses seize ans de vie conjugale avec Constance. Mais peu importe, ses écrits sont bien cachés. Ce qu'il ignore en tant que philosophe vivant quasiment uniquement dans les plaisirs de la réflexion et de la pensée, c'est qu'il arrive fréquemment dans une maison de changer les draps ou autre linge de maison et Constance finit par découvrir le manuscrit. Mais elle ne fait pas que le découvrir : elle le lit, elle fulmine à la lecture de tous ces mensonges (selon elle), et ne peut s'empêcher d'apporter sa propre version des choses.

"Elle a encore mis son grain de sel dans mon autobiographie."

Ils vont ainsi s'affronter par l'intermédiaire de feuillets cachés dans une taie d'oreiller . Chacun répondant à l'autre en détaillant les souvenirs de leur vie commune. On apprend ainsi quelle vision ils ont de leur rencontre, de leur mariage, de la naissance des enfants, et de la séparation : pas vraiment la même, vous vous en doutez !

Franchement, on se demande ce qui a pris à ces deux-là de se marier.

Mais qui dit la vérité dans tout ça ? Bien difficile à dire.

La cohabitation estivale ravive les querelles et les désaccords passés, et même si la situation est souvent très tendue entre les ex-époux mais aussi entre les filles et le père, et entre le père et le nouveau mari, ce roman est vraiment très drôle.

Jamais caricaturale, Anne Fine analyse la vie conjugale avec intelligence et un humour acide et elle en fait une critique assez féroce – pour le meilleur et pour le pire, c'est bien ça ?

"J'aimerais qu'on m'explique. Comment se fait-il que, lorsqu'un couple se défait, tout ce que l'on aimait dans la relation disparaisse instantanément comme par magie, alors que toutes les petites choses que l'on détestait secrètement continuent de vous hanter après ?  "

Lu dans le cadre du Mois anglaistea2

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by somaja.over-blog.com - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Titine 13/01/2012 10:35

Je ne connaissais pas du tout mais j'aime bien ton article. Je le note dans un coin de ma tête !

somaja.over-blog.com 14/01/2012 23:50



 Je ne connaissais cette auteure que par sa série du "Chat assassin", déjà désopilante. Celui-ci est drôle et corrosif sur le mariage. Il ne faudrait pas que ça te donne de mauvaises
idées de la chose.



Asphodèle 12/01/2012 12:42

Moi je me suis toujours enfuie avant "le pire", et j'en suis ravie ! Mais la petite phrase finale résume absolument la situation : quand l'amour se fait la malle, on ne voit plus que les défauts de
l'autre, ce qui était limite attendrissant (ou cucul-la-praline ^^) devient infernal, bref la vie ordinaire d'un couple ordinaire mais tu me tentes vilaine !!! Je nooote....

somaja.over-blog.com 12/01/2012 19:13



L'analyse de la vie de couple est intéressante, mais c'est surtout le style et l'humour qui j'ai aimés. Aaaah ! l'amuuuuur !



jeneen 10/01/2012 17:17

euh, ça s'en rapproche...de ce que dit Syl, hein !!! pas de ce couple visiblement pas assorti (tiens, c'est étrange, ce n'est pas lady Chatterley qui m'est venue en mémoire...mais desperate
housewives !!! bon, chacun ses références (je suis restée à la saison 1...)

somaja.over-blog.com 10/01/2012 21:35



J'avais compris... Je n'ai jamais vu Desperate Housewives, désolée.



jeneen 10/01/2012 17:15

et bien pour moi ça s'en rapproche, pas trop de "pire" !!!!!!!! joli billet, lecture tentante surtout si c'est amusant. Envie d'amusant en ce moment...biz

somaja.over-blog.com 10/01/2012 21:34



Profites-en, parce que d'après ce que dit Anne Fine, ça ne dure pas... Mais bon, les Anglais ne sont pas comme nous
c'est bien connu !


C'est vrai qu'en ce moment il flotte partout comme une envie de légèreté..la crise sans doute...oups, sorry ! j'ai prononcé le mot tabou ...



Syl 10/01/2012 08:46

Pour moi, c'est Pour le meilleur et le meilleur.
Charmante lecture, tu es une source infinie de tentation très chère !

somaja.over-blog.com 10/01/2012 17:05



Je sais bien que tu es une petite veinarde



Présentation

  • : Les mille et une pages de Somaja
  • Les mille et une pages de Somaja
  • : Littérature, cinéma, voyages...
  • Contact

Challenge Jeunesse/Young adult

challenge-jeunesse-2

Recherche

Challenge Mois anglais

ennui

Archives

Challenge Goncourt des lycéens

        Challenge Goncourt lycéens

Challenge En scène !

CategorieMusset

Challenge Anne Perry

 

    anneperry2-copie-1

 

 

 

Challenge Thrillers et Polars

 

Challenge thriller