Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 07:30

LHDH

 

Petit billet à chaud, c'est très rare ici, mais je devais absolument vous parler de ce film , c'était urgent....

 

Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights) - 2012 - de Andrea Arnold

avec Shannon Beer et Solomon Glave (Cathy et Heathcliff jeunes) / Kaya Scodelario et James Howson (Cathy et Heathcliff adultes)

 

Je fulminais depuis un moment parce que je n'avais pas la possibilité de voir la dernière adaptation de ce magnifique roman d'Emily Brontë.

Un film qui ne passait que dans un nombre si faible de salles en France qu'il serait indécent de le mentionner ici...

Bref, à force de réclamer, les spectateurs ont eu gain de cause et notre sympatique cinéma Les Carmes à Orléans a réussi à avoir une copie, mais pour seulement une semaine.

Aussi, si vous êtes dans le coin, arrangez-vous comme vous voulez, réorganisez votre emploi du temps, mais courrez voir ce film !

 

Andrea Arnold dont j'avais adoré Fish Tank est passée à un sujet totalement différent, mais on retrouve quand même là  sa façon de s'intéresser à la dureté de la vie, à des personnages cassés, à la rudesse de l'environnement dont elle arrive malgré tout à tirer de la beauté.

Et de la beauté il y en a dans ce film ! Les paysages sont mis en valeur comme jamais, la lande devient un élément essentiel qui accompagne continuellement les sentiments des personnages.

Comme le paysage, les personnages sont sauvages, confrontés à la violence des éléments, de la vie.

Tout est sensation dans ce film et ce qu'Andrea Arnold a réussi à mon avis, c'est à mettre nos sens en éveil.

Particulièrement le toucher (les cheveux de Cathy sur le visage d'Heathcliff, la main de ce dernier sur le cheval, les corps dans la tourbe, le vent et la pluie sur les visages...). Mais aussi l'ouïe avec la quasi absence de paroles et de musique qui fait prendre conscience du bruit des pas dans la boue, de la pluie et surtout du vent. 

Pas de musique dans ce film, sauf une chanson originale composée par le groupe Mumford and sons (que j'adore et que j'ai découvert il y a peu de temps), mais après la chanson, le générique de fin se déroule sur fond de vent sur la lande..."the moors...the moors...".

Magnifique !

Allez lire aussi le beau billet enthousiaste de l'ami Mind the Gap qui a dit tout ce quej'ai pensé de cette adaptation de loin la plus fidèle à l'atmosphère de la première partie du roman (on est bien loin du romantisme de la version - que j'aime aussi malgré tout - avec Merle Oberon et Laurence Olivier).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by somaja.over-blog.com - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Mind The Gap 19/03/2013 16:07

Pour l'instant j'ai vu 3 adaptations, c'est la plus réussie et la plus fidèle au roman. Emily Brontë a exprimé toute sa fureur et toutes ses souffrances dans son livre.
Le film arrive à retranscrire ce sentiment...
C'est un film qui n'est pas du tout adapté pour le grand public, son distributeur a pris des risques tout comme son producteur.
J'espère qu'il y aura une sortie en DVD.

somaja.over-blog.com 19/03/2013 19:23



C'est fou de penser qu'adapter une oeuvre fidèlement à l'esprit d'un auteur est une prise de risque...mais où allons nous mon pauvre monsieur !


J'attends aussi la sortie du dvd (en espèrant qu'il y en aura un).



Syl. 18/03/2013 14:00

Chère... tu es taguée !

somaja.over-blog.com 19/03/2013 19:03



J'ai vu ! Coquine !



claudialucia 16/03/2013 22:29

Là tu me fais envie!! L'importance des sons en particulier du vent doit apporter beaucoup au film pour rendre l'atmosphère de la lande déserte et sauvage. La version que je connais est celle avec
Laurence Olivier que j'avais bien aimée. Je n'étais pas allée jusqu'au bout de celle avec Juliette Binoche!

somaja.over-blog.com 17/03/2013 21:03



J'aimerais bien avoir ton avis et celui de Wens - spécialistes que vous êtes de l'adaptation !


Tout est tellement violent, et sauvage dans ce film... Les relations entre le père et les enfants, entre les enfants eux-mêmes, la pauvreté....la boue, les animaux et leur sort dans la
ferme...l'immensité de la lande, la pluie, toujours la pluie, et cet amour enfantin qui devient dévorateur... j'ai tout aimé de la vision de la réalisatrice. Il y a bien quelques
petites manies de caméra ici et là mais ce n'est rien à côté du plaisir ressenti pendant les 2h de ce film.


Il y a peut-être encore un cinéma qui le passe près de chez vous ?



sylire 15/03/2013 13:00

J'espère qu'il passera chez moi mais ce n'est pas certain, ma ville est plus petite que ta tienne. Pas sûr du tout qu'elle programme ce film !

somaja.over-blog.com 17/03/2013 20:52



Je serais toi, je ne compterais pas trop dessus, je ne comprends pas pourquoi ce film n'a pas été mieux distribué ! Heureusement qu'il y a les dvd !



Asphodèle 15/03/2013 10:05

Ha ha ! Quand j'ai vu "enfin", je pensais que tu venais de lire le livre, My God ! Mais où avais-je la tête ??? Je vais attendre le DVD, il sortira bien un jour non ?
Je trouve que l'actrice ressemble bien à l'idée que je m'en fais à travers la lecture et ce n'est pas si courant...

somaja.over-blog.com 17/03/2013 20:32



C'est rude et sauvage, comme dans le roman ! Je le reverrais bien !



Présentation

  • : Les mille et une pages de Somaja
  • Les mille et une pages de Somaja
  • : Littérature, cinéma, voyages...
  • Contact

Challenge Jeunesse/Young adult

challenge-jeunesse-2

Recherche

Challenge Mois anglais

ennui

Archives

Challenge Goncourt des lycéens

        Challenge Goncourt lycéens

Challenge En scène !

CategorieMusset

Challenge Anne Perry

 

    anneperry2-copie-1

 

 

 

Challenge Thrillers et Polars

 

Challenge thriller