Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 07:22

sans un motSans un mot  - Harlan Coben

 

Quatrième de couverture

 

Jusqu'à quel point connaît-on vraiment son enfant ? Mike et Tia ne cessent de se poser la question : leur fils Adam, seize ans, a changé. Réfugié dans sa chambre, il ne quitte plus son ordinateur. Malgré leurs réticences, Mike et Tia se décident à installer un logiciel de contrôle. Un jour, un e-mail inquiétant. Et Adam disparaît. Sans un mot... C'est alors que tout bascule. Sur un rythme d'enfer, Harlan Coben nous entraîne dans un thriller plus électrisant que jamais. Pièges du web, délinquance virtuelle, tueur psychopathe, le maître de nos nuits blanches se joue de nos angoisses avec une délectation machiavélique.

 

Bon, ben, je n'irai pas par quatre chemins : je n'ai pas plus aimé que le dernier lu, Peur noire. Et je dirai même encore moins.

Si dans le précédent j'étais allée au bout, parce qu'il sait quand même écrire des « page-turners » le bougre, ici j'avoue avoir sauté des pages pour arriver à la fin, tout en sachant d'avance que ça finirait bien.

Dans Peur noire, il y avait au moins quelque humour dans les dialogues, là rien que des poncifs.

Bon, je suis dure, peut-être que la déception vient du fait que j'ai lu les deux dans la même semaine, mais j'en doute...

Le point de départ n'est pas inintéressant. Un jeune disparaît et c'est là que ses parents se rendent compte qu'ils ne le connaissent pas.

Ce qui les sépare finalement ce sont les heures passées sur internet avec des copains – mais sait-on vraiment qui se trouve de l'autre côté de l'écran ? - ou sur la messagerie du portable.

Jusque-là, je crois que tous les parents d'ados se reconnaissent dans ce questionnement.

C'est donc après bien des hésitations qu'ils décident d'utiliser aussi l'informatique pour espionner leur progéniture. Combattre le mal par le mal ? Pas inintéressant, que je disais...

Alors qu'est-ce que je lui reproche à ce roman ?

Et bien même s'il y a de l'action, du rythme, je m'y suis ennuyée. Je me suis noyée dans les répétitions de réflexions sur « tout le monde est capable du pire pour sauver des êtres chers » : un malade en mémoire d'une femme aimée, des parents pour leurs enfants, des frères et soeurs entre eux, des enfants pour leurs parents... N'en jetez plus !

Tout cela m'a paru beaucoup trop démonstratif. A chaque fois qu'un personnage se mettait à « introspecter », je ne voyais plus que l'auteur et ses propres interrogations d'homme derrière tout ça. Les réflexions sur les erreurs des parents, leur obsession de vouloir être parfaits et de vouloir tout contrôler, les troubles des ados, l'intrusion des technologies dans la vie familiale, sont fort intéressantes, mais pas quand elles reviennent toutes les trois pages !

Bref, encore une fois j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de bons sentiments et que tout cela manquait de subtilité.

 Vous l'aurez compris, ce sera sans un mot de plus sur cet auteur.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Syl. 14/05/2012 14:26

Ca faisait très longtemps que je ne l'avais pas lu. Ce livre est sans surprise et ne ressemble en rien à ses premiers.
Bonne semaine...

somaja.over-blog.com 15/05/2012 09:10



C'est vrai que j'avais bien aimé les premiers aussi. Mais peut-être qu'il en écrit trop ?



Syl. 14/05/2012 13:27

J'ai passé un bon moment avec cette lecture. Oui, tous les points que tu soulignes, je suis d'accord avec toi, mais j'ai quand même apprécié.

somaja.over-blog.com 14/05/2012 14:15



Parfois on n'en demande pas plus à une lecture, et parfois, ça énerve ! Je mets Harlan Coben de côté pour un bon moment, il y a trop de belles choses à lire par ailleurs. bisous



Jeneen 16/09/2011 14:28


Et bien moi, j'aime bien Harlan Coben (oh la la, mais peut-on encore faire ce genre d'aveu ?!!!) , surtout ceux avec Myron Bolitar, où je trouve qu'il y a davantage d'humour. Cela dit, ce livre est
effectivement peu crédible...Et alors, lire deux Harlan Coben en une semaine, même moi qui l'aime bien...pffffou Bon, je pense qu'il faut le lire en dilettante, pour se détendre d'un livre plus
difficile...Pour les avis enthousiastes, Antoni est incollable sur Harlan Coben, j'aime bien ses billets aussi ! En tout cas, tu m'auras bien fait rire dans tes remarques, chouette billet!


somaja.over-blog.com 16/09/2011 16:54



Quel aveu !!! 


Il est bien évident que ce n'est pas parce que je n'ai pas aimé qu'il faut en dégouter les autres...Il m'est arrivé de laisser complètement tomber des bouquins, alors que là je suis allée au
bout. C'est juste qu'étant donné la réputation du monsieur, je m'attendais à beaucoup mieux.


Je vais aller voir les avis dAntoni.



Asphodèle 14/09/2011 15:17


Moi aussi j'ai Une chance de trop dans ma PAL mais pas vraiment envie de m'y coller et là, ton billet fait s'envoler les dernières bonnes intentions que j'avais... Surtout que de meilleurs
attendent (n'est-ce pas ???), j'aime bien quand tu t'es ennuyée (enfin, non, mais comment tu le racontes !) ! Bises.


somaja.over-blog.com 15/09/2011 08:20



Je suis la première à dire aux plus jeunes que s'ennuyer parfois a du bon, que ça permet de rêver, d'extrapoler, de créer (bon, mes arguments ne sont pas souvent entendus...), mais je déteste
m'ennuyer quand je lis. Ne te prive quand même pas de Une chance de trop, ce n'est pas parce que je n'ai pas aimé 2 de ses livres que tu n'aimeras pas celui-là. Bonne journée.



cequenathalu 14/09/2011 12:05


Moi j'ai lu "Du sang sur le green" et je n'ai pas été jusqu'au bout. Donc je dois avouer que je fais un blocage avec cet auteur. J'en ai un de lui dans ma pal "une chance de trop" mais pas motivée
du tout surtout quand je vois ton avis. Mais je vais lui donner une autre chance!! hihi!! Bises et je t'ai rajouté pour la LC pour le "chuchoteur"


somaja.over-blog.com 14/09/2011 13:02



Il faut toujours donner une 2ème chance à un auteur. Et puis, il a du succès, c'est donc qu'il plaît, mais pas trop à moi, c'est tout,.. et c'est pas bien grave vu tout ce qu'il y a d'autre à
lire .


Merci pour le "Chuchoteur".



Présentation

  • : Les mille et une pages de Somaja
  • Les mille et une pages de Somaja
  • : Littérature, cinéma, voyages...
  • Contact

Challenge Jeunesse/Young adult

challenge-jeunesse-2

Recherche

Challenge Mois anglais

ennui

Archives

Challenge Goncourt des lycéens

        Challenge Goncourt lycéens

Challenge En scène !

CategorieMusset

Challenge Anne Perry

 

    anneperry2-copie-1

 

 

 

Challenge Thrillers et Polars

 

Challenge thriller